7 règles pour écrire un article captivant et ne plus lasser votre audience

By Malik Benyelles

Une question est souvent revenue lors du dernier Masterclass donné par Lotfi sur le thème de la rédaction d’un article captivant. Elle consistait à savoir comment conserver l’intérêt d’un lecteur à long terme.

Elle était formulée différemment en fonction de la personne qui la posait :

“Comment ne pas ennuyer mon lecteur ?”

“Comment avoir une audience captivée ?”

“Comment être toujours intéressant ?”

“Comment écrire un article captivant?”

À mon avis, le storytelling est l’outil de référence pour répondre à cette préoccupation.

Si vous regardez des séries sur Netflix, vous avez constaté que les meilleurs d’entre elles développent des arcs narratifs qui se déploient sur plusieurs épisodes.

Ce qui fait qu’à chaque épisode, le réalisateur plante une graine d’histoire qui sera reprise dans un épisode ultérieur de façon à faire évoluer le récit et la psychologie des personnages.

Le storytelling fait aujourd’hui partie intégrante de l’apprentissage de l’écriture littéraire et du cinéma.

La bonne nouvelle, c’est que de plus en plus de blogueurs l’utilisent pour tenter de dépasser le schéma narratif simpliste du créateur de contenus qui a changé de vie grâce à un évènement tragique et l’apprentissage d’une méthode miracle.

Captivez vos lecteurs comme Schéhérazade

Mais avant de creuser la question de savoir quelles sont règles d’un bon storytelling, je voulais revenir sur l’une des histoires les plus anciennes connues à ce jour : l’histoire de Schéhérazade dans les Mille et une nuits.

Les Mille et Une Nuits sont une compilation de contes moyen-orientaux connus à travers le monde parmi lesquels on peut citer: Ali Baba et les 40 voleurs, Sinbad et Aladin.

La clé de voûte de l’ensemble de ces récits est l’histoire de Schéhérazade. Il s’agit d’un récit-cadre. En voici un résumé :

Autrefois, en revenant d’une partie de chasse, un Sultan surprit son épouse dans les bras d’un de ses serviteurs. Outré, il les fit exécuter.

Après cette mésaventure, il décida prendre chaque jour une nouvelle épouse vierge, et de la faire exécuter au matin pour ne pas lui laisser l’occasion de le tromper.

La folie du Sultan poussa de nombreuses familles à l’exil pour protéger leurs filles.

Schéhérazade, la fille aînée du Vizir refusa cependant de quitter son pays et insista pour devenir l’épouse du Sultan.

Lors de la nuit de noces, Schéhérazade raconta une histoire captivante au Sultan en réservant la fin de son récit pour le lendemain.

Envoûté par le récit et voulant connaître la suite, le Sultan décida de reporter l’exécution de Schéhérazade d’une journée.

La nuit suivante, Schéhérazade finit sa première histoire et entama un nouveau récit. Là encore, le Sultan fût captivé et Schéhérazade choisit une fois de reporter la fin de son histoire au lendemain.

Le procédé se répéta un millier de nuits au fil desquelles le regard du Sultan sur Schéhérazade changea.

Sa méfiance et son rejet finirent par se transformer en amour inconditionnel pour sa nouvelle épouse.

Rédiger un article captivant

Après la dernière histoire, le Sultan avait complètement renoncé à l’idée de lui réserver la potence.

En fait, vous l’aurez probablement deviné, chaque conte des Mille et Une Nuits correspond justement aux mille et une histoires captivantes que Shéhérazade raconte à son époux.

L’histoire est belle, non ?

On pourrait faire une analogie avec un visiteur méfiant qui atterrit sur votre blog et réduit sa méfiance au fur et à mesure de la découverte de vos articles.

Cela dit, heureusement que les visiteurs de blogs n’ont pas de sabre, sinon, beaucoup de têtes rouleraient 😉

Dans le blogging, le storytelling se développe, même si on est encore loin du niveau des Mille et Une Nuits.

Il faut dire que le format s’y prête bien.

En étant créatifs et rigoureux, vous pourrez créer une trame narrative qui rendra vos articles captivants.

Je vous propose maintenant de voir comment le blogueur peut écrire un article captivant grâce à un storytelling qui augmentera le temps que passeront les visiteurs sur son site.

Parlez lui de son problème

Un visiteur sera d’abord intéressé par le fond de vos articles. Vous devrez rédiger un article captivant, mais aussi apporter au lecteur une valeur ajoutée.

Identifiez la douleur de vos lecteurs

Il est essentiel que votre histoire reparte de la douleur (problème) d’un lecteur.

Pour y arriver, certains copywriters anglo-saxons ont recours à une formule sous le prisme de laquelle ils analysent leurs contenus .

C’est la formule PAS: Pain/Problem, Agitate, Solution.

En français :

  • Identifier la Douleur (problème)
  • Agiter
  • Proposer la solution

Cette formule leur est très utile pour rédiger une page de vente persuasive ou un article captivant.

Décortiquons-la:

Identifier la douleur

Pour intéresser votre audience, il est important de bien comprendre les problèmes auxquels elle est confrontée.

Vous devez dépeindre la douleur de vos lecteurs de la manière la plus claire possible pour démontrer que vous le comprenez. 

Le lecteur doit avoir l’impression que vous lisez en lui, comme dans un livre ouvert.

En faisant cela vous aurez toujours des contenus nouveaux, mais cela vous permettra aussi de présenter un problème que vous avez déjà évoqué en changeant l’angle d’approche.

Voici un exemple avec Steve Kamb du blog NerdFitness.

Il y a quelques mois, il a écrit un article dans lequel il donnait un certain nombre de conseils pour les gens qui souhaitaient se muscler rapidement. Pour ces gens là, il était important de bien manger sans prendre le risque de grossir.

Le storytelling de l’article était basé sur le parcours biographique de l’auteur comme vous pouvez le voir dans l’image ci-dessous.

Rédiger un article captivant

L’un des conseils de l’article consistait à faire un régime intermittent.

Quelques semaines plus tard, il publiait un nouvel article sur le seul thème du jeune intermittent. Le problème était toujours le même, se faire plaisir en mangeant sans prendre le risque de grossir.

Mais cette fois, son storytelling était très différent. Il s’agissait d’une liste de règles à appliquer de façon stricte, mais il utilisait des images d’animaux pour ajouter une dose d’humour à son article.

article captivant

Agiter

Une fois que vous avez correctement ciblé la douleur du lecteur, vous devez l’attiser. L’idée est de bien lui faire comprendre quel sera le coût de son inaction.

Maintenant, il ne suffit pas de lister les risques qui découlent du fait de ne rien faire.

Il faut que ces risques soient décrits de façon émotionnelle.

Si l’on reste sur une description rationnelle, votre lecteur sera probablement d’accord avec vous, mais il aura du mal à passer à l’action.

Votre objectif est donc de vous adresser à lui en n’ayant pas peur de convoquer ses émotions.

Prenons le sujet du mal de dos et faisons ce petit exercice comparatif. D’un côté, vous pouvez avez les formules suivantes, rationnelles :

  • Le disque entre la colonne L4 et L5 est en voie de dégénérescence, il est temps de faire quelque chose
  • La lombalgie chronique, le mal du siècle
  • Les bonnes positions pour ne plus avoir mal au dos

De l’autre vous avez ces énoncés plus émotionnels.

  • Vous n’osez plus prendre un enfant dans vos bras
  • Il y a longtemps que vos enfants ne vous proposent plus de jouer au foot avec eux
  • Vous ne parvenez plus à sortir du lit sans vous mettre dans une position bizarre

Vous l’aurez compris, en blogging professionnel, les seconds énoncés sont beaucoup plus adaptés.

Vous n’êtes pas là pour étaler votre compétence mais pour aider votre lecteur à trouver des solutions.

Ce point peut paraître évident, mais la plupart des blogueurs experts dans leur sujet foncent sur des énoncés techniques mous du genou plutôt que d’aborder la douleur en partant du ressenti et des émotions.

Voici un exemple, toujours chez Nerdfitness. Steve Kamb répond dans cet article à une question posée par un lecteur : Comment continuer à s’entraîner alors que l’on vient de se blesser?

Ici, son storytelling insiste sur le ressenti d’une personne qui vient d’obtenir des résultats grâce au fitness, mais dont les progrès sont arrêtés net par une blessure.

Le titre signifie : Comment vous entraîner lorsque vous êtes blessés (ne devriez-vous pas plutôt rester reposés?)

Quant à la radio, elle renvoi au contexte médical et aux mauvaises expériences en matière de santé physique.

Le titre comme le visuel contribuent fortement à un storytelling PAS.

Rédiger un article captivant

Proposer une solution

Maintenant que vous avez travaillé sur la douleur et ses conséquences, vous pouvez proposer une solution au problème de votre lecteur.

Ce sera alors le bon moment pour faire preuve de vos compétences et parler de choses plus techniques.

Si on revient à l’exemple précédent, on note le souci qu’a Steve Kamb de toujours faire de l’humour, même lorsqu’il donne des conseils. En effet, son storytelling puise chez les Simpsons : il insiste sur le fait qu’une personne blessée doit d’abord se reposer.

Injury

La formule PAS est une base efficace pour écrire un article captivant que votre lecteur lira jusqu’au bout.

Créez un storytelling en marketing

Maintenant, je vous propose de suivre les 7 principes suivants pour étoffer votre storytelling.

Repartez d’une histoire vécue (par vous ou un autre)

Il est essentiel d’écrire des articles storytellés en suivant la formule P.A.S. Mais ce n’est pas toujours suffisant pour intéresser votre lecteur.

Il faut privilégier des storytellings d’expérience.

La technique narrative que Lotfi et moi utilisons le plus souvent dans ce blog est celle de l’analogie avec des situations vécues.

Nous identifions le sujet dont nous souhaitons parler et nous essayons de trouver une analogie avec une histoire que nous avons vécue, lue ou que l’on nous a racontée.

Lorsque Lotfi a écrit son article sur le tunnel de vente par exemple, nous avons réfléchi à la bonne histoire qui pourrait servir de storytelling d’accroche.

C’est un membre de l’Atelier qui la lui a fournie en racontant lors d’une séance de coaching comment il avait été exposé pour la première fois au webmarketing d’un coach en séduction.

Rédiger un article captivant

Fuyez la technicité (surtout en début d’article)

Lors de la rédaction d’un article, la plupart des blogueurs préfèrent aborder directement les aspects techniques/ logiques du sujet qu’ils traitent. C’est par exemple le cas des blogueurs experts qui veulent tout de suite montrer ce qu’ils savent faire sans se soucier de la façon dont le lecteur recevra le message.

Rédiger un article captivant

C’est une erreur. Il faut commencer par mettre en contexte votre expertise. Et c’est à ça que vous sert le storytelling.

Vous n’avez pas besoin de références littéraires pour faire du storytelling. Même une histoire banale peut vous permettre de capter l’attention de vos lecteurs et de rédiger un article captivant.

Présentez une histoire à laquelle votre lecteur s’identifiera et liez cette histoire à votre sujet.

Une simple anecdote peut suffire.

C’est par exemple le cas de l’article que vous êtes en train de lire. Il débute par un conte médiéval avant d’aborder des techniques de marketing contemporaines.

Votre accroche doit aussi posséder quelques-unes des caractéristiques narratives qui rendent les contenus littéraires ou cinématographiques captivants : comme les rebondissements ou le suspens.

Ces procédés stimulent la curiosité du lecteur.

Donnez votre avis

Les blogueurs font souvent l’erreur de rédiger leurs articles en essayant de rester neutre.

On retrouve également ce travers dans le cas d’articles sous-traités à des rédacteurs web qu’un blogueur n’a pas pris le temps de briefer.

Assumez le fait que vous ne pourrez peut-être pas plaire à tout le monde et prenez des risques en utilisant votre propre ton.

Les contenus neutres et les positions en retrait vous rendent ennuyeux.

Prenez position, défendez vos convictions en utilisant des mots impactants et expliquez votre parti-pris.

Publiez des contenus tranchés qui vous distingueront des autres blogueurs et vous permettront de réunir une audience aux valeurs proche des vôtres. 

Voici un exemple avec le Youtubeur Antoine BM :

Rédiger un article captivant

Écrivez des titres accrocheurs

Saviez-vous qu’en moyenne, 80% des lecteurs d’une page arrêtent leur lecture après le titre?

Pour retenir un lecteur, il existe plusieurs formes de titres accrocheurs: les titres sous forme de questions, de nombres, contenant des superlatifs…

Cependant, un bon titre est avant tout un titre qui appelle à une action.

Pour cela, il doit évoquer un contexte, une situation et un enjeu. Ça peut paraitre compliqué de mettre tout ça dans un titre de 65 caractères, mais vous pouvez vous appuyer sur cet outil SEO qui vous donnera les recherches les plus populaires sur le web.

Attention! Un titre n’est pas un résumé de l’ensemble de votre contenu. Voici typiquement un titre qu’il faut éviter :

Le faux avis sont partout … et alors?

Quel est le sujet?

Se méfier des faux avis ? Les combattre ?

Ou plus sérieusement, les repérer et apprendre à ne pas se laisser influencer ?

Personnellement, j’aurai donc opté pour “Repérer les faux avis pour éviter les mauvais achats”.

On repère mieux le contexte, l’enjeu et il y a une action.

Le titre est le point de départ d’un article captivant. Apprenez ici à rédiger des titres accrocheurs.

Soyez simples, précis et concis

Bannissez le jargon, votre vocabulaire doit être simple et vous permettre d’aller droit au but. 

Les paragraphes quant à eux doivent être courts.

Un lecteur sera rebuté par un pavé composé de gros blocs de textes peu espacés.

Certains blogueurs anglo-saxons suivent la règle suivante : “un paragraphe ne doit jamais contenir plus de 3 phrases”.

Développez votre propre ton en blogging pour écrire un article captivant

Rien de tel pour ennuyer votre audience qu’un ton de type B2B se concentrant principalement sur les aspects techniques du domaine traité. 

C’est particulièrement le cas quand vous abordez des sujets à forte technicité (PNL, webmarketing, publicité facebook…).

Votre passion et votre enthousiasme doivent se ressentir dans votre écriture.

Mais surtout, le public doit se reconnaître et vous reconnaître à travers votre ton.

Dans le blogging, les lecteurs apprécient particulièrement un ton contenant une dose d’empathie. Il reflète la personnalité de l’auteur.

J’essaie parfois de “copier” Neville Medhora dans son ton. Je trouve ça très direct et je rentre tout de suite dans le contenu.

Dans l’exemple qui suit, Neville recommande par exemple à ses lecteurs de s’entraîner sur des exemples de lettres de vente célèbres pour améliorer son copywriting et parvenir à rédiger un article captivant.

article captivant

Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous recommande de lire cet article sur les tons de voix.

Bien utiliser des images pour blog

Vous avez souvent vu sur internet des images à faible valeur visuelle qui ne retenaient pas votre attention. Le genre d’images, “clichés” et artificielles que vous avez l’impression (à tort ou à raison) d’avoir déjà vu 1000 fois.

Voici un exemple.

Image toxique à éviter pour illustrer ses articles et captiver

L’image ici est vraiment passe partout (et le titre aussi d’ailleurs).

Beaucoup de blogueurs usent et abusent de banques d’images qui regorgent de ce genre de contenus visuels.

Une image vous aide à faire passer votre message. Elle est essentielle dans la rédaction d’un article captivant.

Ce qui ne veut pas dire qu’elle doit illustrer de manière littérale tel ou tel point de votre article ou le symboliser dans son ensemble.

Vous devez faire preuve d’un peu de subtilité.

Rédiger un article captivant
Un visuel subtil utilisé par Wix qui vend des sites web clés en main à un public novice, plutôt féminin qui n’a pas envie de passer son temps à bidouiller.

Le bon visuel est celui qui vous distingue suffisamment du reste des blogueurs, tout en restant pertinent et en accord avec votre message.

Le point clé ici, c’est l’originalité, le visuel que vous choisissez doit être à votre propre image et véhiculer les valeurs que vous souhaitez mettre en avant.

Il doit offrir un aperçu attrayant de ce que vous avez à proposer. 

Voici 2 types d’images qui sont particulièrement appréciées des lecteurs:

-Les infographies: Des informations données en image sont souvent plus faciles à retenir pour le lecteur. De plus, les infographies sont un format très adapté aux partages sur les réseaux sociaux.

Pour rédiger un article captivant
7 messages visuels qui remplacent un long article.

-Les dessins et bandes dessinées apportent de l’originalité à vos contenus et sont généralement appréciés par l’audience.

article captivant
Le blog Wait but Why utilise à bon escient le dessin simplifié pour illustrer des concepts scientifiques, sociétaux, etc.
Wait but why
Le blog Wait but Why utilise à bon escient le dessin simplifié pour illustrer des concepts scientifiques, sociétaux, etc.

Certains blogueurs recommandent d’insérer une image par 350 mots dans vos posts de blog.

Il n’y a pas besoin de suivre cette recommandation à la lettre, mais il est quand même préférable de ne pas avoir trop de texte entre les images pour ne pas ennuyer le lecteur.

Comme pour les paragraphes et les titres, les visuels permettent d’aérer la disposition du texte. 

À noter qu’il peut être intéressant d’avoir une image au début de chaque article si celle-ci contribue à renforcer l’attention de votre lecteur. Ce sera l’image la plus importante de votre article, donc choisissez-la bien.

Justement, pour bien choisir une image, je vous invite à consulter cet article sur l’usage des images libres de droits ainsi que notre guide 9 styles visuels pour vous démarquer sur le web (accessible directement sans inscription).

Écrivez une bonne page À propos

Mais tous ces conseils pour écrire un article captivant auront plus de valeur si vous prenez la peine d’écrire une Page À Propos.

En effet, je vous ai dit plus haut que l’histoire de Shéhérazade servait de récit matrice à l’ensemble des contes des Mille et Une Nuits.

De même, dans une bonne série Netflix, les histoires développées dans premiers épisodes servent surtout à poser un décor et des personnages.

D’un point de vue narratif, votre page à propos aura la même fonction.

Elle vous permettra de vous présenter à votre audience et de raconter votre histoire de départ, celle qui explique le pourquoi de votre blog et la raison d’être de chacun de vos articles.

Un lecteur qui connaît vos motivations parce qu’il a lu votre page À Propos aura une perception différente de vos articles et leur accordera plus de valeur.

Un travail bénéfique à long terme

Ces points vous permettront d’écrire un article captivant et de renouveler l’intérêt de votre audience.

Sur le long terme, il vous apporteront des lecteurs fidèles qui attendront la publication de chacun de vos nouveaux contenus. Ces lecteurs seront également les premiers à acheter vos produits. 

En suivant les conseils prodigués dans cet article et en téléchargeant le guide de l’écriture captivante, vous serez toujours en mesure d’intéresser votre audience même si vous reprenez des concepts ou des idées que vous avez déjà abordées.

Comme Schéhérazade dans les contes des mille et une nuits, vous serez en mesure de renouveler l’intérêt de votre audience et d’assurer une longue vie à votre blog.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Comment:

Leave a Comment:

Voulez-vous apprendre à écrire des articles captivants ?