Imaginez nous Harry et Moi faire la promotion de nos Poires sur Fortune!

By Malik Benyelles

Aux États-Unis, durant la crise économique des années 30, des millions de gens ont tout perdu.

Cette crise économique qui a débuté avec le krash boursier de 1929, s’est répercutée sur toutes les couches de la société. Elle a affecté sans distinction des investisseurs, des grands chefs d’entreprises, des retraités, des ouvriers…

Mais il y a bien un domaine qui a été plus durement touché que les autres: le monde agricole. 

Durant cette période l’agriculture américaine a dans un premier temps subi une crise de surproduction consécutive au krash boursier, puis ensuite différentes catastrophes écologiques ont ravagé les récoltes poussant ainsi des milliers de fermiers sur les routes. Cette époque a été décrite de manière poignante dans le roman de John Steinbeck, Les Raisins de la colère.

Pourtant en 1934, deux exploitants agricoles de l’Oregon ont su tirer leur épingle du jeu, malgré le contexte peu favorable. 

Harry et David ont réussi à vendre des milliers de poires haut de gamme à des personnalités du monde des affaires.

Un des instruments de leur succès était un article publicitaire publié dans le magazine Fortune.

Aujourd’hui, je vous propose une traduction de cet article.

Imaginez nous Harry et Moi faire la promotion de nos Poires sur Fortune!

Dans notre Ranch, on ne prétend pas en connaître un rayon sur la publicité, et peut-être que nous sommes fous de dépenser le prix d’un tracteur pour cet espace publicitaire. Mais il y a quelques jours, mon frère et moi avons eu une idée, qui pourrait intéresser les lecteurs de Fortune.

Voici notre histoire:

Nous possédons un magnifique verger à Rogue Vallée dans l’Oregon. Le sol, la pluie et le soleil permettent aux meilleures poires du monde d’y pousser. Nous cultivions plusieurs variétés de poires, mais il y a quelques années nous avons décidé de nous spécialiser dans les Poires Royales de la Rivieira (en français: Poires royales d’hiver).

Cette gamme de poires rares et délicieuses est d’origine française et ne peut pousser que sur des arbres de plus de 20 ans d’âge. 

Savez vous où nous avons vendu notre première récolte et la plus grande partie des récoltes qui ont suivi?

À Paris et à Londres, où les hôtels et les restaurants les plus réputés les reconnaissent comme des mets de choix capables de satisfaire les clients les plus exigeants.

Et elles sont servies aux clients à 75 Centimes l’unité.

De grandes personnalités ont goûté à nos Poires Royales comme le Tsar de Russie ainsi que d’autres rois, reines et premières familles Européennes. Nous avons pris beaucoup de plaisir à emballer nos grosses poires Royales d’hiver pulpeuses et brillantes dans du tissu, tout en sachant qu’elles seraient servies sur des plateaux d’argent.

Le fruit le plus rare d’Amérique- devrions nous l’exporter?

Mais je m’écarte de mon histoire.

Harry et moi nous sommes souvent demandés: Pourquoi tous ces fruits finiraient en Europe? N’y a-t-il pas des gens ici aux Etats-unis qui apprécieraient ces mets de choix autant que les familles royales Européennes? Nos propres premières familles n’aimeraient-elles pas découvrir ces poires dorées et juteuses aussi rares que des orchidées? Des poires si grosses qu’elles peuvent être dégustées à l’aide de cuillères.

Nos compatriotes ne pourraient-ils pas offrir des boîtes de ces fruits rares à leurs amis pour Thanksgiving ou Noël?

À la suite de ces questions, nous avons tenté une expérience. Nous avons préparé des boîtes spéciales de Poires Royales de la Riviera que nous avons offertes à des amis entrepreneurs de San Francisco. Vous auriez dû voir leur visage quand ils ont goûté les Royal Riveira pour la première fois. Il n’auraient jamais pensé qu’un tel fruit pouvait exister.

En plus d’une boîte pour sa famille, un banquier a commandé 50 boîtes à envoyer à des connaissances professionnelles pour qu’elles soient livrées avant Noël. Un éditeur de journal en voulait 40 qu’il destinait au même usage et un industriel en a commandé 25. 

La réussite de cette première expérience nous a poussé à poursuivre sur la même voie. Nous avons envoyé 11 boîtes d’échantillons à de grands patrons à New York et en retour, nous avons reçu 189 commandes de boîtes pour Noël.

Une nouvelle idée de cadeau de Noël

Cet engouement pour nos poires montrait qu’il y avait beaucoup d’hommes qui recherchaient quelque chose de nouveau et de mémorable à offrir à leurs amis “nantis”. L’année suivante, nous avons livré des milliers de commandes de ces poires rares et en retour nous avons reçu des lettres très élogieuses. Pas seulement de la part des gens qui ont envoyé les poires à leurs connaissances, mais aussi de ceux qui les ont reçu et voulaient savoir comment en acheter davantage.

Voilà comment Harry et moi avons compris qu’il y a assez de fins gourmets ici aux États-Unis pour apprécier nos poires. 

L’autre soir, après une longue conversation nous nous sommes dit: “Publions une publicité sur Fortune et, voyons ce qui se passera”. Le prix d’un espace publicitaire sur Fortune nous a choqué, mais nous voilà quand même et nous nous en remettons à votre jugement.

Au moment même où j’écris ces mots, nous sommes à la fin du mois de septembre, et ici dans cette magnifique vallée nos Poires Royales de la Riviera sont accrochées aux branches d’arbres quadragénaires tels de magnifiques pendentifs. Nous allons devoir les surveiller comme des nouveaux-nés jusqu’au moment de la cueille. Aucune feuille ne doit les toucher jusqu’à ce qu’elles arrivent à maturité. Le moment venu, des ouvriers spécialisés munis de gants les cueilleront délicatement. Ils les recouvriront ensuite de tissu puis les poseront délicatement dans des plateaux rembourrés qui seront placés dans de belles boîtes colorées. Elles vous seront ainsi livrées (ou à vos amis) dans les meilleures conditions, belles et intactes, prêtes à mûrir pour atteindre leur meilleure saveur.

Comme je vous envie votre première dégustation de Royal Rivieira, chaque cuillère débordant de douceur liquide ensoleillée. Tous ceux qui recevront une boîte auront la surprise de leur vie. 

Nous espérons qu’après avoir lu cet article, vous préparerez une liste de vos connaissances personnelles et professionnelles. Laissez nous leur envoyer une boîte avec vos compliments.

On y ajoutera une belle carte avec votre nom dessus, et on la livrera n’importe où aux Etats-Unis, à la date de votre choix. Et n’oubliez pas d’inclure une boîte pour vous. Une boîte familiale medium (5 kilos) coûte seulement 1.85$. Une boîte familiale large (10 kilos) coûte seulement 2.95$. Avec des prix aussi bas ces poires vous coûteront seulement une fraction de ce qu’elles vous coûteraient dans de grands restaurants et hôtels. 

Bien que nous soyons sûrs que vous serez conquis par nos poires, si après avoir mangé votre première Royal Riviera, vous et vos amis ne dîtes pas que c’est les meilleures poires que vous n’avez jamais goûté, nous vous rembourserons rapidement. Harry et moi sommes d’accord pour dire que seul le jugement du client compte.

Juste une dernière chose, il y a bien plus de lecteurs de Fortune qu’il n’y aura de Poires de la Royal Rivieira cette année. Donc, si vous voulez être sûr d’en recevoir, nous espérons que vous commanderez immédiatement. Nous avons mis un coupon de commande en bas de l’article, mais si vous préférez vous pouvez nous envoyer une lettre pour commander. Mais si vous choisissez de nous envoyer une lettre, veuillez s’il vous plaît préciser que vous avez découvert nos poires à travers Fortune.

Harry et David 

Bear creek Orchards, Medford Oregon

Coupon de commande

nom 

adresse

Analyse AIDA

Avatar client:

Le produit présenté dans cet article est destiné aux classes aisées. La cible principale de David et Harry sont les entrepreneurs ainsi que ceux qui ont un réseau étendu de relations professionnelle. 

Attention:

L’attention du lecteur est captée d’emblée par le titre. Fortune était un magazine destiné aux classes aisées et aux chefs d’entreprise. À 1$ l’exemplaire, ce magazine coûtait 20 fois plus cher qu’une copie du New York Times. 

Le titre de l’article : “Imaginez nous Harry et Moi faire la promotion de nos Poires sur Fortune!” semble incongru dans un journal économique lu par des personnalités du monde des affaires qui s’attendent plutôt à lire des articles sur l’actualité économique. 

L’auteur mise sur cette originalité pour capter l’attention du lecteur.

Intérêt

Pour intéresser le lecteur, l’auteur se sert surtout de la fascination qu’exerce tout ce qui a trait à l’Europe (produits, culture, personnalités…) outre Atlantique. En effet, de tout temps beaucoup d’américains ont perçu le label européen comme un gage de raffinement et de qualité.

La première façon dont il se sert du label Européen c’est en nommant son produit :” Les Poires Royales de la Rivieira”. Le vrai nom de ces poires, c’est “poires royales d’hiver”, ces poires hauts de gammes sont originaires de la Rivieira Méditéranéenne (Sud de la France et Italie). L’auteur insère le nom de la région d’origine de ces poires car il les rend plus attractives auprès du public américain que leur vrai nom.  

Ensuite l’auteur continue en révélant que la majorité des poires récoltées ont été vendues dans de grands restaurants européens. Il révèle aussi que de grands dirigeants européens ont consommé ces poires.

Désir 

L’auteur stimule d’abord le désir du lecteur à travers sa description des poires: grosses, juteuses, douceur liquide ensoleillée…

Mais il stimule surtout le désire du lecteur en présentant les poires royales comme un produit permettant de gagner de l’influence et en encourageant le lecteur à commander des boîtes qui seront envoyées aux membres de leurs cercle relationnel. Pour cela il décrit les boîtes comme de belles boîtes colorées qui feraient un bon cadeau pour noël ou thanksgiving. 

Action 

Pour encourager le lecteur à commander l’auteur de l’article propose au lecteur de remplir un coupon ou d’envoyer une lettre. Il promet aussi de rembourser tous les clients qui ne seront pas satisfaits.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Comment:

Leave a Comment:

Voulez-vous apprendre à écrire des articles captivants ?